DE QUOI AVEZ-VOUS BESOIN ?

État des lieux Vous conformez Suivi RGPD

Nous vous accompagnons à chaque
étape de votre mise en conformité RGPD

N'attendez plus !
La conformité prend du temps.

Chez DIGISOFT, nous savons que se mettre en conformité requiert une attention particulière et du temps. Le temps est une ressource rare qui est souvent la cause de la tendance actuelle “au retard de mise en conformité AU RGPD”.

DIGISOFT vous permet d’appréhender votre mise en conformité comme une opportunité. L’opportunité de revoir vos processus interne de traitement des données avec une offre sur mesure, en fonction de la taille de votre entreprise.

Les gouvernements européens se sont tous engagés à veiller à ce que les données personnelles des citoyens européens soient correctement protégées en Europe et dans le monde entier.

Le nombre de plaintes a considérablement augmenté en 2019 et un plus grand nombre d’organisations reçoivent maintenant des amendes pour non-conformité.

De plus, la conformité au RGPD est maintenant exigée dans les contrats et les partenariats commerciaux.

  • conversations-4872_af60b258-251e-41af-b238-dfb706d7b3d4

    Appelez-nous 02 78 77 51 96

    Si vous avez besoin de conseils ou des questions

Notre approche
  • Faire un état des lieux…

    Digisoft réalise un audit au sein de votre organisme public ou privé pour estimer votre niveau de conformité au RGPD, vérifier votre environnement et établir un plan d’actions que vous pourrez mettre en place immédiatement à la suite de l’audit.

  • Se mettre en conformité

    Digisoft vous assiste et vous accompagne pendant toutes les étapes clés du processus de mise en conformité. Assistance dédié et un interlocuteur.

  • Maintenir sa conformité RGPD

    Externalisez le maintien et le suivi de votre conformité RGPD assure à votre place le rôle de DPO en vous proposant une offre spécifique. Nommer un DPO est nécessaire au maintien de l’état de conformité de votre entreprise sur le long terme.

DE QUEL TYPE DE SERVICE RGPD AVEZ-VOUS BESOIN ?

Les étapes clés

A PROPOS DU RGPD

Veuillez contacter notre équipe ou compléter le formulaire ci-dessous. nous reviendrons vers vous sous 24h.

  • Méthodologie

    Evaluez votre niveau de conformité et suivez simplement le plan d’action proposé.

  • Experts RGPD

    Un point de contact unique pour vous assister à chaque étape importante de votre projet de conformité RGPD.

  • Restez à jour

    Le RGPD évolue rapidement. Nous surveillons en permanence les principales modifications légales pour rester conforme.

QUESTIONS LES PLUS POPULAIRES

Qu'est-ce que le RGPD ?

Le Règlement Général sur la Protection des Données est une nouvelle loi européenne qui remplace la loi informatique et libertés de 1978 en France. Il impose de plus grandes obligations sur la façon dont les organisations traitent les données personnelles. Il entre en vigueur le 25 mai 2018.

Pour quel type de données le RGPD s'applique-t-il ?

Le RGPD s’applique aux « données personnelles », c’est-à-dire toute information relative à une personne identifiable pouvant être identifiée directement ou indirectement notamment par référence à un identifiant. Vous pouvez trouver plus de détails dans notre glossaire.

Comment gérer les risques liés à la protection des données ?

Lorsque un traitement de données présente des risques importants pour les droits et libertés des personnes, la réglementation demande qu’une étude d’impact des risques soit réalisée afin de définir les nouvelles mesures prises et évaluer combien elles diminuent les risques. Cependant, une étude d’impact reste une démarche complexe nécessitant surement l’intervention d’un expert RGPD. C’est pourquoi, nous vous proposons une démarche en deux étapes :

Établir le plan de protection selon les mesures de sécurité proposées dans le module plan de protection : Sélectionnez les mesures en place et ajoutez celles qui permettront de diminuer les risques. Suivez leur implémentation en mettant à jour le statut de chaque mesure. Cette première étape vous permettra d’assurer un niveau de protection adéquate rapidement.
Si une étude d’impact s’avère néanmoins nécessaire, prenez contact avec votre support afin d’étudier la réalisation de l’étude d’impact. Nous vous conseillons de faire référence à la liste des traitements qui nécessite une étude d’impact.

Mon entreprise est une TPE - PME, Suis-je exempté du RGPD ?

Vous devrez vous conformer au RGPD quelle que soit votre taille, si vous traitez des données personnelles. La taille est un facteur dans une gamme de domaines, y compris l’obligation de tenir des registres de traitement de données.

Doit-on nommer un Délégué à la Protection des Données ?

Les DPD doivent être nommés dans le cas :
(a) des autorités publiques,
(b) des organisations qui effectuent un suivi systématique à grande échelle, (c) des organisations qui traitent à grande échelle des données personnelles sensibles (article 37).
Si votre organisation ne correspond pas dans l’une de ces catégories, vous n’avez pas besoin de nommer un DPD.

Comment faire des campagnes de marketing RGPD ?

Vérifiez vos listes de contacts : assurez-vous que toutes les personnes ont confirmé qui souhaitent être contactées.
Vérifiez comment vous recueillez les données personnelles : si vous achetez des listes de contacts, vous avez besoin de les rafraîchir assez souvent, parce que les clients ont le droit de supprimer leurs données ou de s’opposer au traitement des données, en conséquence ces listes peuvent changer.
Pensez à une stratégie de marketing de contenu : donnez à vos clients accès à des livres blancs, des guides ou d’autres documents par téléchargement au lieu de demander leurs coordonnées.
Encouragez vos clients, visiteurs, etc. à s’ajouter à votre liste de contacts : vous pouvez utiliser une fenêtre pop-up sur votre site web.
Mettez à jour votre politique de confidentialité : assurez-vous qu’elle est conforme au RGPD.
Ne demandez que les informations dont vous avez vraiment besoin.

Quelles sont les pénalités pour non-conformité ?

Les entreprises peuvent être condamnées à une amende pouvant aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires global annuel pour violation du RGPD ou 20 millions d’euros. C’est l’amende maximale qui peut être imposée pour les infractions les plus graves, par exemple, ne pas avoir le consentement du client suffisant pour traiter les données ou violer les principes de la protection de la vie privée dès la conception de produits ou de services. Il existe une approche progressive des amendes, par ex. une société peut être condamnée à une amende de 2% pour ne pas avoir ses dossiers en ordre, ne pas informer l’autorité de surveillance et la personne concernée d’une violation ou de ne pas effectuer d’évaluation d’impact. Il est important de noter que ces règles s’appliquent à la fois aux contrôleurs (l’entreprise) et aux processeurs (leurs sous-traitants), ce qui signifie que les « services de stockage en ligne » ne seront pas exemptés de l’application du RGPD.

Qu'est-ce qu'une violation de données ?

Quelques exemples de violations de données :
• envoi des données personnelles à un destinataire erroné,
• accès par un tiers non autorisé,
• modification des données personnelles sans permission,
• perte ou vol des dispositifs électroniques contenant des données personnelles,
• perte de disponibilité des données personnelles,
• action délibérée ou accidentelle (ou inaction) du responsable de traitement ou sous-traitant.

Que faire en cas de violation de données ?

1) Lorsqu’une violation de données personnelles a eu lieu, il est nécessaire d’évaluer la gravité et la probabilité des risques pour les droits et libertés des personnes résultant de cet événement.
2) S’il est nécessaire de notifier la violation de données auprès de l’autorité de contrôle locale (ex. ICO au Royaume-Uni, CNIL en France, APD en Belgique), cette notification doit avoir lieu dans les 72 heures au plus tard après en avoir pris connaissance.
3) Si la violation de données est susceptible d’engendrer un risque élevé d’atteinte aux droits et libertés des personnes concernées, elles doivent en être informées directement et dans les meilleurs délais.

Comment éviter des violations de données ?

• Utiliser les systèmes et les réseaux adéquats, s’assurer que tous les systèmes en réseau sont à jour et peuvent prévenir les cyberattaques.
• Éduquer vos employés, les informer du risque et mettre en œuvre des lignes directrices sur la façon de prévenir et de gérer les violations de données.
• Mettre en œuvre des mesures de sécurité.
• Effectuer une AIPD (Analyse de l’impact de la protection des données), si nécessaire.
• Sécuriser tous vos appareils et comptes.
• Ne pas ouvrir les e-mails suspects.
• Faire attention à ce que vous publiez sur les médias sociaux.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ? Poser une question